Envoyez valser vos douleurs !



La douleur aiguë ou chronique peut résulter d'un dysfonctionnement organique, mécanique ou émotionnel. Elle informe d’un dérèglement plus ou moins profond sur lequel nous devons porter notre attention, le corps nous montre qu’il a atteint une limite…



"Toute douleur qui n'aide personne est absurde. " André Malraux



Bien sûr les anti-douleurs sont là et heureusement mais ils ne suffisent parfois plus et nous n’ignorons plus aujourd’hui leurs effets secondaires.

Le corps humain a des ressources infinies qui ne demandent qu’à être déployées pour retrouver la tranquillité intérieure et envoyer valser vos douleurs.



Nous savons aussi dès le plus jeune âge, que le toucher reste le plus court chemin vers l’apaisement.


La peau est un organe sensoriel majeur :


La peau étant le principal site d’interaction de l’organisme avec son environnement, le système nerveux cutané reçoit et répond continuellement à toute une variété de stimuli qui peuvent être physique ou bien issus de la circulation sanguine ou encore de stress émotionnels.


C’est ce que montrent de nombreuses études réalisées, ainsi que l’ouvrage écrit par Tiffany Field* « Les Bienfaits du Toucher » duquel je citerai l’exemple frappant des bébés prématurés : "Les bébés prématurés ayant reçu des massages prennent 47% de poids supplémentaire par rapport aux autres ".


Tiffany Field écrit plus loin que "Les thérapies du toucher peuvent être plus efficaces parce qu’elles abaissent les niveaux d’anxiété, qui tendent à aggraver la douleur et parce qu’elles libèrent les endorphines et la sérotonine, qui sont des analgésiques, ou encore parce qu’elles stimulent les fibres nerveuses plus longues qui transmettent leurs signaux au cerveau plus vite que les fibres plus courtes portant les signaux de douleur".


*Tiffany Field : psychologue, dirige le Touch Research Institute à la Faculté de médecine de l’Université de Miami (États-Unis).


Nous pouvons donc affirmer que le toucher est important pour le développement de l’enfant mais également pour le bien-être de l’adulte.


La réflexologie s’inscrit bien sûr dans ces thérapies du toucher et est de plus en plus utilisée pour soulager les douleurs, de nombreux articles paraissent régulièrement à ce sujet.






Rentrons un peu dans les détails… Des contacts étroits entre fibres nerveuses et cellules cutanées ont été observés. De ces observations, est né le concept de système neuro-endocrino-immuno-cutané.


D’où l’efficacité des techniques cutanées pour soulager le corps en libérant :


- la sérotonine et la dopamine, deux neurotransmetteurs impliqués dans la régulation de l’humeur et de la dépression qui agissent également sur les douleurs.


- les béta-endorphines : sur des personnes prises par des douleurs généralisées il a également été constaté une augmentation des taux de beta-endorphines (détectables dans le sang, les beta-endorphines sont des neurotransmetteurs associés au soulagement de la douleur et au sentiment de bien-être).


- l’ocytocine, hormone importante, impliquée dans la facilité à se relaxer, le bon déroulement de la croissance, la régulation de la douleur, de la dépression, de l’anxiété et de la tension artérielle.


En réflexologie plantaire, un des avantages considérables est de pouvoir soulager la douleur sans toucher les zones sensibles, en travaillant la partie ou les parties affectée(s) à partir du pied (tout le corps se retrouve dans le pied et 7 200 terminaisons nerveuses sont présentes dans chaque pied). Ceci est d’autant plus efficace que la zone sensible ne reçoit pas de tensions supplémentaires puisqu’elle n’est pas directement sollicitée.




L’auto-médication n’est pas préconisée mais le souffrant est libre de trouver des solutions alternatives. La moins risquée et la plus recommandée reste le soulagement de la douleur par un soin personnalisé par rapport à sa détresse.


L’apaisement qu’apporte la réflexologie permet également de détendre et de reposer totalement la personne.


© 2015, Sandrine Néraudeau created with Wix.com